Prix Jack Lynch

À l’instar des nombreux organismes qui désignent leur personnalité de l’année, FAM a créé en 2006 son prix annuel « reconnaissance » visant ainsi à stimuler l’implication de ses membres. Ce prix a été désigné « Prix Jack Lynch » en hommage à une personnalité chaleureuse et dévouée qui nous avait quittés quelques années plus tôt et dont la carrière et les valeurs correspondaient en tous points aux visées de FAM dans l’ouverture au monde, la communication et l’entraide entre les peuples.

Qui était Jack (John C.) Lynch ?

Retraités, Jack Lynch et son épouse Rita Fournier, deviennent membres de FAM dès ses débuts en 2001 et s’impliquent dans différents comités de la nouvelle association, mettant à profit une large expérience d’organismes philanthropiques. Jack, épaulé par Rita, sera le Directeur d’échange du premier grand voyage à l’étranger de FAM, soit, en 2002, un mois de trois échanges en Nouvelle-Zélande et Australie pour 24 ambassadeurs. Déjà victime d’un cancer qu’il camouflait, Jack décèdera en juin 2004.

Anglophone de Montréal, marié à une journaliste francophone du Manitoba, père de trois enfants, Jack s’est installé avec sa famille en milieu francophone, à Saint-Bruno, s’y impliquant tant comme marguiller que comme bénévole dans les organismes du hockey et du curling

Jack a eu une vie professionnelle bien remplie avec deux carrières remarquables l’amenant dans de nombreux pays, au contact de nombreux environnements et cultures.

Jack a servi dans les Forces armées canadiennes durant 22 années, comme navigateur notamment avec les équipes de sauvetage (« rescue team ») et aussi dans les « Casques bleus » des Nations-Unies, au Caire, mission pour laquelle il a été décoré. Il a ensuite poursuivi son engagement d’abord à titre d’adjoint au directeur puis de directeur technique de l’Association olympique canadienne (devenue COC). Ce dernier mandat signifiait négocier avec les différentes fédérations sportives canadiennes le nombre d’entraîneurs et de techniciens pouvant accompagner les athlètes aux jeux olympiques. Il a aussi veillé à mettre sur pied des programmes de bourses d’études pour les athlètes ne possédant pas les standards olympiques.

Excellent joueur de curling, président de l’Association canadienne de curling, Jack Lynch a eu avec Dick Pound un rôle marquant pour l’intégration du curling comme sport olympique officiel, tant pour les femmes que pour les hommes. Pour toutes ses réalisations, Jack a reçu de nombreux hommages des milieux sportifs lors de leurs différents galas, même à titre posthume.

Bref, Jack Lynch, c’est pour FAM un modèle d’engagement, de leadership et d’ouverture au monde.

Récipiendaires

2017

Denise Alarie

La personne, qui cette année, mérite le Prix Jack Lynch est une personne accueillante, dévouée, aimable, toujours prête à rendre service. Personne engagée, membre de FAM depuis plus de 10 ans, elle a fait preuve, pendant toutes ces années, de dévouement et de générosité. Elle a contribué, par sa présence et son implication, à l’épanouissement de FAM. C’est sûrement elle qui détient le record d’accueil du plus grand nombre d’ambassadeurs.

2016 Denise Bourdeau

Suzanne Pichette, en lui remettant le prix, a souligné son implication, sa compétence, son sens de l’organisation, sa courtoisie, son esprit d’équipe et son engagement. Denise est vice-présidente, administration au sein du CA. Elle a de plus coordonné la participation des membres de FAM à l’escapade à Québec en août 2016 et elle a agi comme directrice d’échange pour le voyage à Chicago et Milwaukee en octobre.

2015 Suzanne Pichette
2014 Yves Thouin
2013 Janine Buist
2012 Guy Bédard
2011 Christiane Beaupré
2010 Francine Pharand
2009 Serge Hamelin

Règles d’attribution